Retour
Accueil Agenda Plan Liste

Des senteurs de garrigue

La structure et la complexité aromatique des vins de Saint-Chinian varient selon les terroirs et les cépages pour se marier harmonieusement aux mets les plus fins.

Les cépages Syrah, Grenache et Mourvèdre constituant la majorité de l'encépagement (70%), sont associés le plus souvent au Carignan pour les rouges et au Cinsault pour les rosés. Toujours généreux et chaleureux, leur bouquet évoque des senteurs de garrigue, de pin, de genêt, de ciste. L'élevage en fûts de chêne leur apporte encore plus de finesse, de rondeur, de complexité aromatique. Les rouges souples, tendres et fruités, avec parfois des accents de violette, de laurier et d'épices, accompagnent viandes blanches, volailles rôties ou agneau grillé, dès les deux ou trois années suivant la récolte.

Quant aux vins riches, corsés, aux notes épicées, servis à bonne température (16-18° C), ils feront merveille avec la daube languedocienne et surtout le gibier de la campagne environnante : le civet de sanglier, lièvre à la broche, des grives au gratin, les palombes... Selon le millésime, il faudra peut-être attendre quatre à cinq ans pour les déguster au mieux.

Un Saint-Chinian rosé se consomme de préférence jeune, dans l'année suivant sa récolte. Aromatique et fruité, servi à une température de 11 à 13° C, il accompagnera à merveille les bonnes charcuteries de Lacaune mais aussi des poissons grillés ou une salade d'encornets.

Un blanc produit dans l'aire AOC Saint-Chinian se distingue par une maturité élevée, du gras et une belle complexité aromatique où peuvent se superposer des arômes d'agrumes, de fleurs blanches et sur schistes des notes minérales et parfois anisées.